Une histoire de la Sophrologie Caycédienne

Mon initiation à la Sophrologie s’est opérée grâce à ma pratique professionnelle en tant que journaliste. Je m’en aperçue le jour où des personnes que j’accompagnais dans le cadre d’une formation aux médias m’ont questionné sur comment j’utilisais mon expérience pour transcender le fameux « trac » ? Notamment dans des situations délicates telles que la prise d’antenne en direct à la télé ou à la radio. Cette question simple m’a troublé par sa réponse évidente. Je gérais cette situation, anxiogène pour de nombreux individus, grâce à ma pratique quotidienne dans le domaine des médias, mais aussi et surtout grâce à un sentiment personnel d’état naturel dans ce type de situation. À la réaction dubitative de mon auditoire, je m’aperçue qu’il allait me falloir une réponse adéquate à cette question car d’autres personnes seraient amenées à m’interroger, et le mot « naturellement » n’était de toute évidence pas satisfaisant.

Cela m’a poussé à faire un travail d’introspection et d’analyse de mes propres pratiques.

J’ai alors compris que ce que j’appelais « naturellement » ressemblait très concrètement à l’état de conscience dite « sophronique« . Je pratiquais quelque chose qui prenait la forme d’une relaxation dynamique, ce qui me permettait de modifier mon état de conscience et de transcender le « trac ».

Cette révélation m’a orienté vers la pratique de la Sophrologie Caycédienne avec sa méthode originale. Cela m’a permis de mettre en place un accompagnement au quotidien de mon environnement professionnel tout autant que personnel.

C’est ainsi qu’à présent, je parviens à comprendre les gens et les choses qui m’entourent avec beaucoup plus de profondeur, et à gérer mon énergie vitale pour opérer des choix qui vont dans le sens de mes souhaits et de mes valeurs.

Désormais, un autre chemin s’ouvre à moi, qui m’apporte une joie toute nouvelle : celle de partager mes compétences en tant que sophrologue avec les autres afin qu’eux aussi puissent trouver leur propre mieux-être, leur autonomie. En quelque sorte une suite logique, un accomplissement.

Aujourd’hui élève en 2e année du cycle « Fondamental » à l’école de Sophrologie Caycédienne de Rennes, après l’obtention de mon diplôme en mars 2020, je poursuivrai la formation Master du 2e cycle « Radical » et du 3e cycle « Existentiel » à Sophrocay, Académie Internationale de Sophrologie Caycédienne, pour parfaire mes capacités à vous accompagner.